Serveur Minecarft à l'adresse fjordeagle.fr
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Wom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Aimez vous ?
TROP!!
20%
 20% [ 1 ]
Oui
60%
 60% [ 3 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
c nul tn truc
20%
 20% [ 1 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
womcataclysm

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 17
Localisation : 127.0.0.1
Métiers : Ordinateur.. Dormir.. Manger.. (Ordre interchangeable)

MessageSujet: L'histoire de Wom   Ven 27 Déc - 12:53

Pour les paumés:
 

Le ciel est sombre, les étoiles ne brillent pas, c'est une triste nuit d'hiver.
Il est là, calme, apaisé, immobile. Il regarde droit devant lui mais ne regarde pas ce qui est devant lui, il regarde ses pensées, il écoute le silence.
Il profite de ce moment. Il ne veut pas qu'il se termine.
Les mains autour des genoux, recroquevillé et adossé au mur. Pourtant il sait que ce moment aura une fin...


J'ai 8 ans, j'aime le calme, les autres enfants jouent, courent et crient de joie, et je suis assis, c'est le solstice d'hiver, tout le monde le fête et je n'y vois pas d'intérêt. J'ai toujours aimé la paix et je l'apprécierais toujours.
Comme à mon habitude, j'attends, je préfère mon imagination à la réalité, qui est certes bien plus cruelle. Je me laisse emporter dans mes pensées.
C'est alors que je suis réveillé, éjecté de ma tête. J'ai mal, je sens du sang couler de ma bouche.

-Alors gamin on dort ?
dit il en me frappant la mâchoire; je me lève, lentement, je le regarde.
-Oui. Presque, pourquoi ?
Dis-je en m'essuyant le sang avec le haut de ma main, il me frappe alors dans le ventre

-à toi d'me l'dire!
Je mets mes mains sur mon ventre et le regarde, d'un air plus intrigué que triste; Le père du môme accourra :

-Qu'est-ce qu'il se passe ?!
-Il m'a insulté et m'a menacé ! dit le jeune menteur.
Son père me regarde, puis après une seconde d'hésitation me frappe.
-COMME CA ON INSULTE MON FILS. AU SOLSTICE D'HIVER QUI PLUS EST!

Il se rappelle de ce moment comme d'une grande leçon, ce qui l'a fait se retirer du monde, se cacher, vivre seul. Apprécier le moment et l'endroit sans injustice.
Il entends un grognement puissant.
Il sait ce que c'est. Soudain, il a chaud, d'impatience, de peur, ou simplement des flammes qui attaquent le mur sur lequel il est adossé, les trois.
Il se retourne et voit la bête, majestueuse, digne. Le mur s'est effondré, il n'a rien à faire que de sortir son épée.
D'un geste, il baisse sa visière, brandit son épée et frappe la bête d'un coup puissant à l'aile, la bête se baisse et le regarde avec des yeux.. familiers.

Mon nom est.. Adrenhir, je viens d'un pays lointain, un pays où vivaient les gens comme moi, on a toujours eu une vie paisible, là bas, à Gardras. Malgré notre apparence, les dragons sont civilisés, nous pouvions vivre jusque à des millénaires, j'ai 1293 ans, je suis jeune.
Nous mangions des rennes, des cerfs ou des ours. Nous marchandions avec des objets, mais pas avec leur rareté, mais leur valeur sentimentale. Notre société d'environ 200 dragons reposaient sur la confiance et l'honneur.

Tout allait bien. Jusqu'au jour où le mage arriva, la prophétie que personne ne croyait se réalisait devant mes yeux; tout les dragons décidèrent de le combattre, mais le mage les glaçait ou les faisait fondre, il avait plus d'un tour dans son sac et était déterminé à nous tuer jusqu'au dernier, sous ordre de son roi, nous n'avions rien fait contre son royaume, le roi avait juste peur de nous. L'humanité avait peur de nous.. sans raison.
Après en avoir tué la majorité, il disparu. Nous crûmes que nous étions sains et saufs, et moi qui avait décidé de m'envoler vers le royaume lointain pour retrouver le mage, je vu ma ville disparaître, mon berceau, se désintégrer, pas de flammes, juste un cratère, pas d'explosions, ni de fumée, juste.. le vide. Les dragons étaient tous morts et ma soif de vengeance m'avait rendu le seul dragon à présent en vie. Je cherchais la vengeance alors qu'il me fallait la compréhension, je cherchais toutes les tours de gardes et les brûlaient jusqu'à ce qu'elles se cassent.
Un jour, je vu un pauvre humain, il voulu m'attaquer; croisa mes yeux et s'arrêta, il jeta son épée au sol, on avait les mêmes yeux, la tristesse, la solitude, la peur, l'injustice. Voir quelqu'un comme moi m'avait fait comprendre ce pourquoi j'étais énervé, pas de l'injustice que j'avais subi, mais du fait que personne ne me comprenais, que j'étais le seul de mon espèce, et quand je le vu, il me comprenais et je le comprenais, j'ai vu dans ses yeux sa vie et son désespoir.
Pour m'avoir fait me retrouver, retrouver mon âme, mon but. Je devais lui rendre une faveur, celle que j'aurais aimé que quelqu'un me rende.

Il regarde la bête dans les yeux. La bête se calme, il se voit dans les yeux du reptile. Il voit l'injustice, l'incompréhension, la tristesse....la solitude.
L'ermite passe sa main autour du coup du dragon. La bête pousse un bruit de contentement, de joie, d'agrément. D'un coup d'aile, il fait sauter l'aventurier sur son dos et prends son envol.
Il est au dessus des nuages, il fait jour, le soleil se lève, le ciel est teinté de rouge écarlate. On aperçoit l'horizon. C'est là qu'on va. Cette citée appelée Aqualia. Le dragon a voulu accorder une faveur à l'ermite. Il l'a fait.


L'ermite ne revu plus jamais la bête. Mais il pensa à elle tout les jours de chaque semaines de chaque mois de chaque années.


Chapitre 2:
En route vers Aqualia


Il contemple le paysage, sur le dos du dragon, il voit la ville au loin, il sait qu'il va là, il est en contact avec le dragon, c'est comme si la bête lisait dans ses pensées, ils sont en osmose parfaite.
Les deux regardent vers l'horizon, et pour passer le temps, lisent les pensées de l'autre, ils en apprennent de plus en plus sur la vie de l'autre et ne veulent jamais se lâcher, il le faudra.

Je fuis, je cours, où ? Je ne sais pas, qui je fuis ? Tout. Je n'ai aucun but, je cours sans me poser de question, je fuis mon ombre, je fuis mon passé, je fuis la vérité.
Je l'entends, il est là, il viens, je me cache derrière un arbre, il continue de chercher.
J'attends, il ne me trouve pas, la nuit tombe. Je me cache dans une tour de garde. Je vais passer la nuit ici. Je sors un morceau de mie de pain de mon sac. Je vais vérifier si la tour est bien vide, je m'installe, je compte bien passer la nuit, voire même attendre de ne plus avoir à fuir. Cette tour à l'air abandonnée.

Le dragon passe au dessus des collines et se pose finalement sur une montagne près de Aqualia, la bête et l'ermite pensent tout les deux qu'ils devraient se retrouver ici quand ils le voudraient, ils ne se parlent pas mais se sont compris, ils hochent la tête, le dragon prend son envol, l'ermite marche vers Aqualia.

Je sens le mal, j'entends l'injustice, près de moi. Je trouverai ce mage ! Il peut se cacher où il veut je le trouverai et le ferai payer. Je vois une tour de garde à ma gauche, elle est suspecte, elle est habitée.. Depuis peu. Je souffle mes flammes, elle fini par se briser. J'y vois un pauvre humain, il m'a l'air maléfique, mais perdu. Ce ne doit pas être le mage que je cherche....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
womcataclysm

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 17
Localisation : 127.0.0.1
Métiers : Ordinateur.. Dormir.. Manger.. (Ordre interchangeable)

MessageSujet: Re: L'histoire de Wom   Ven 27 Déc - 15:13

Je réserve juste cette place si jamais je compte continuer l'histoire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'histoire de Wom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fjord Eagle :: Mode Paisible :: Mode Role Play :: RP des joueurs-