Serveur Minecraft à l'adresse fjordeagle.fr
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Saared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saared5

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 18
Localisation : quelque part au milieu de nulle part
Métiers : se lever, geeker, manger, lire, manger,dormir

MessageSujet: Histoire de Saared   Lun 10 Juin - 16:56

Bon avant de commencer je veux dire un mot, tout d'abord sachez que l'histoire que je vais écrire pourras être repris par chaque joueur le désirant. C'est à dire que chacun pourras reprendre l'histoire du point de vue de SON personnage sur le serveur, même si la trame principale doit être respecté. Ainsi chaque personne écriras ses pérégrination, bien sur les rencontre entre les personnages sont autorisé et les dit personne peuvent même faire route commune si ils en ont envie. Bien trêve de bla-bla et passons à l'histoire de mon personnage :

PS: si vous voulez poster votre histoire veuillez créer un sujet à part pour ça merci


                                                                                       PARTIE 1
                                                                     LA CHUTE DE FAIRY EARTH


                                                                                 PROLOGUE:
Au début... rien, l'univers n'était rien. Puis un jour, IL créa l'univers, IL n'avait pas besoin de nom, car cela signifierait avoir une identité, un concept dont IL ne saisissait pas le sens. Cette univers était composé d'une infinité de monde à première vus semblable mais unique... à sa faon
. Nous nous arrêterons sur un de ces monde, celui avait pour nom: Fairy Earth. Au début sur ce monde il n'y avait pas grand chose, les animaux, les monstres et les PNJ les peuplaient. Puis naquit une nouvelle race, les Steves. Les Steves était des créature étrange au yeux des autres êtres, cependant les Steves avaient des pouvoir immense comparé au reste du vivant. Ils prirent rapidement l'ascendant  sur les autres races et commencèrent à se regrouper.
Puis un jour naquit trois Steves radicalement différents, en effet ceux-ci disposait de dons étranges qui leurs permirent de régner sur leurs semblable, ces trois Steved avait pour nom: Chinimala, Littlenut et River. A eux trois, ils organisèrent les Steves, les rassemblèrent dans 5 grandes villes, et devinrent leur protecteur et dirigeant immortelle. Les cinq grande villes étaient des centres de pouvoirs rivaux prêtent à tous pour dominer ses voisines, grâce à leurs pouvoir, les administrateur firent taire ces querelles et les firent cohabiter en paix, les cinq avait pour nom: Kingdomia, la ville fortifié et quartier général de l'armé en temps de paix comme de guerre, dirigé par le maire-administrateur Littlenut ; Aqualia, la ville maritime et marchande car carrefour par excellence des voies commerciale, quartier général de la flotte en temps de paix et de guerre, dirigé par le maire tyrannique et extrêmement riche Pawadoxe ; Wooden-Earth, la ville de la forêt et voisine proche de Solaris qui selon la légende seraient la première ville digne de ce nom, premier producteur de bois dans Fairy Earth, dirigé par la maire-administrateur Chinimala ; Solaris, la ville des plaines et du désert, voisine proche de Wooden-Earth, cette ville est connue pour ces maisons de plaisance et pour ces nombreux QG de coopération, dirigé par le maire-administrateur River ; Pour finir, Darknesis, ville du feu et des ténébres, surtout connus pour son maire mégalomane- cruel-fou sanguinaire Altakglag.
Moi mon histoire commence à Kingdomia, ma ville natale, déjà jeune, les histoire que les mineurs racontait au coin du feu lors de leur remonté me fascinait. C'est donc sans surprise pour mes proches que je devint mineur. pendant cinq ans je passa ma vie quasiment sous terre, à apprendre le métier qui me tient ses promesses, je parcourus des grottes inconnus, frôla la mort à plusieurs reprise et exploras des lieux insolites et fascinant car les administrateurs grâce à leurs pouvoirs régénérait les sous sols très régulièrement.
Puis quand j’eus 23 ans, je me décidas à élargir mon domaine d'action, en effet, le maire m'avait décerner l'autorisation d'exercé un métier d'artisans. Ce fut, pour moi un grand honneur car les métiers d'artisanat n'était décerné qu'aux travailleurs les plus méritants. n'aillant pas envie de suivre une vois qu'un autre aurait déjà exploré, je me lança dans le domaine de la magie. pendant plusieurs mois je m'enfermas à nouveau pour étudier les secrets de cet art occulte. puis j'en ressortis et commença à proposer mes services. Rapidement la gloire et la fortune étaient à ma porte et je songeais à l'avenir de ma professions quand La grande catastrophe me prit de cours.
                                                                           
                                                                           CHAPITRE 1
                                                                             DIVISION
Peu après avoir obtenue mon métier d'enchanteur, je m'installa à Darknesis car les prix des parcelles y étaient beaucoup moins cher que dans les autres villes. j'y avait construit moi-même ma maison. Je sortis comme tout les matins de chez moi, d'humeur guillerette après ma dernière livraison de fioles d'XP, puis j'entendis une phrase bien connus
_"C'est horrible, c'est horrible!"
Combien de fois n’avais-je pas entendus cette phrase? En effet mon voisins était du genre stressé et s'alarmait toujours pour un rien...
_"Les admins ont disparus! Les admins ont disparus!"
_"C'est la deuxième fois cette semaine." lui répondis-je "Tu commence à manquer d'originalité."
_"Mais c'est la vérité!" me hurla-t-il.
_"Évidement.."
Je savais que pour qu'il se calme, il fallait l'ignorer superbement. Il se remit à crier et à courir dans toute la ville mais les gardes, qui avait l'habitude à force, le saisirent par les bras et l’emmenèrent à la caserne. Je me dirigeas rapidement vers la salle de vente pour glaner mon petit-déjeuner. Sur place je fut surpris, très peu de gens  visitait les échoppe, Darknesis n'était pas très peuplé mais pas à ce point.les rares conversations que j'entendis ne par lait que de la "disparition" des administrateurs. je ne m'inquiétais pas outre mesure car ce genre de fausse rumeur avait déjà eut lieu par le passé et c'était révélé complétement fausse.
_"Monsieur veuillez sortir sil-vous-plait"
je me retournas et aperçus le tenancier de la salle de vente, je m’aperçus aussi que j’étaie le seul client encore sur place.
_"Bien sur, pas de problème" lui répondis-je.
En sortant de la salle de vente je me rendais compte qu'il n'était qu'a peine midi, la salle de vente ne fermais en générale que tard dans la nuit. Je me dérageas ensuite vers la caserne, car n'ayant pas encore les moyens de me fabriquer mon propre atelier d'enchantement, je me rendais à l'atelier publique. Devant la porte déjà quelque chose n'allait pas. Les gardes blasé et nonchalant qui gardait l'entrée n'était pas la,
_"Veuillez déclinez les raisons de votre venus et de votre identité" me dis une voix forte et autoritaire.
à leur place je trouvas les gardes que l'on ne voit habituellement que devant la mairie ou les bâtiment important. Ces gardes ne vous prenait pas avec de pincettes mais on risquait fort de de devoir vous ramasser avec si vous vous frottiez à eux. Je dus passez un contrôle d'identité pour rentrer, protocole complétement absurde de mon point de vue car je me rendais à la caserne presque tout les jours.
En rentrant je vis que des changement s'opérait aussi à l'intérieur, des militaires et des gardes se pressait dans la salle, on affutait des épées, on vérifiait les armures et on se bousculait dans tous les sens. On ne fit que peu ou pas attention a moi, et j'atteignis tant bien que mal l'étage ou plusieurs chasseur et mineur se pressait devant la table d'enchantement, ils passaient un par un en enchantant des armes et des armures qu'il rendaient ensuite aux militaires.
Ces enchantement étaient bâcle et totalement aléatoire, je vis passer une armures qui n'avait quasiment pas changer et ensuite une épée des plus puissantes, les participant recevait ensuite une certaine somme de fairy et s’empressait de décamper.
J'attendis un long moment que tous les participants soit passé et je pus me consacrer à mon art.
Une fois sortis de la caserne, je vis que le jour avait déjà bien décliné et je me dépêchais de renter chez moi poursuivis par un étrange pressentiment... Qui s’avéra justifié lorsque je trouvas devant ma porte ce message:
"L'enchanteur Saared est prié de se rendre au conseil de crise extraordinaire en tant qu'observateur, une monture vous seras fournis bla, bla, bla..."
Je me levas donc de bonne heure pour ne pas être en retard au conseil, je me préparas puis fit appelle au pouvoir des administrateurs qui permettait à chacun de se rendre dans sa ville natale ou qu'il soit. J'attendis le vertige passager indiquant la réussite de l'opération mais rien ne vint, j'ouvris les yeux et constatas que je n'avait pas bouger d'un pouce. De plus en plus inquiet, je me dirigeas vers les canons permettant le déplacement entre deux ville.
J’arrivai devant la bâtiment lorsque je vis un écriteau ou il y était inscrit: "hors service, attendre réparation"
_"Et Me*de" prononçai-je rageusement
Je n'était de nature à jurer beaucoup, s'y je mis abaissait alors la situation était grave. Je courus vers la gare et le temps de trouver comment faire partir le wagon il était midi passé.. j’arrivai à Kingdomia lorsque le soleil commençait à décliner, sur place je me rendis au écurie et on me fournit un cheval en m'indiquant les coordonnées
_"Feriez mieux de vous dépêcher me dit le responsable, le conseil doit être déjà bien entamé." je le remerciait d'un signe de tête et fonçait hors de la ville vers les lieux du conseil.
Quand j fut arrivé aux coordonnées, il faisait déjà nuit et la tente dresser pour l'occasion avait l'air d'être le théâtre d'une discussion houleuse, je m'approchait lorsque quelqu'un sous la tente s'écria:
_"NON! Je ne vous laisserais pas mener mon peuple et l’ensemble des Steves vers la destruction pendant que les administrateurs ont disparus! JAMAIS!"
sur ces parole furibonde sortis en trombe le maire Pawadoxe et son escorte, il ne fit même pas attention à moi et ses gardes me bousculèrent violemment, je me glissais à l'intérieur de la tente et  vis les représentant des villes de Kingdomia, Wooden Earth et Solaris sortir en trombe et se précipiter sur leurs montures. Ne restaient dans la tente que le maire Altakglag et ses gardes du corps, cet homme que j'avais déjà rencontré auparavant me fixas avec un plus grand sérieux, fait étrange car ce personnage était toujours en mouvement et ne tenait pas cinq seconde en place.
_"Alors?" lui demandai-je alors que je connaissait très bien la réponse.
_"La guerre" me répondit-t-il toujours avec son sérieux inébranlable.

                                                                                     CHAPITRE 2
                                                                           LA FIN DE KINGDOMIA

Après l’échec du conseil, je me rendis à toute vitesse vers Kingdomia afin de pouvoir rentrer chez moi. Alors que j'approchai de Kingdomia à vive allure, je vis les portes de la villes commencer à se fermer, chose que je n'avait jamais vus car même la nuit, la ville ne risquait rien et si je ratait leurs fermeture, les gardes ne m'ouvrirait pas
_"Non! Non! Non!" m’écriai-je en voyant que je n'arriverais pas à temps.
A ce moment, l'entrée se fermas moins rapidement et je franchis la porte in extrémis , ma monture haletait bruyamment après ce sprint soudain, je la reconduisit à l'écurie et me dirigeas vers le château afin que l'on m'explique cette soudaine quarantaine de la ville.
Dans les rues, un genre de chaos organisé régnait, les habitant tentait de quitter la ville, les soldats couraient dans tout les sens mais malgré la tension, la situation ne semblait pas dégénérer.
Dans le château régnait une agitation semblables, les serviteur et messagers couraient en tout sens, on ne m’empêcha même pas d'aller dans la salle du conseil. Une fois dans la salle je vis de nombreux dignitaires de haut rang et de généraux discuter avec une angoisse contenue autour d'une carte de Kingdomia.
Le maire adjoint se tournas vers moi et me regardas comme si je n'avait rien à faire ici, ce qui était en partie vraie
_"Monsieur,"commençai-je "Je voudrais que vous m'expliquiez pourquoi..."
-"Bien sur!" me coupas-t-il "je vous nomme général du septième corps armé de la ville!"
_"Hein? mais je n'ai aucune..."
_"Ne me remercier pas c'est tout naturelle, allez vite rejoindre vos hommes sur la muraille Nord!"
-"Mais enfin je..." mais il tournas et des mains puissantes m’attrapèrent et me jetèrent hors de la salle. Je sortis du palais un peu déboussolé et faute d'activité, me rendis sur la fameuse muraille Nord.
Une fois sur place, un capitaine me reçus pour discuter de la stratégie à appliquer
_"Mais bon sang contre qui nous battons nous!" lui demandais-je
_"Selon les rapport, deux armée, une d'Aqualia et l'autre de Darknesis marchent sur la ville."
_"Et de combien d'homme dispose la Kingdomia?"
_"La moitié des effectifs ont déserter dans la campagne environnante. Je dirais 5000 hommes au plus"
_"Dans combien de temps seront-il ici?"
_"Très peu, j'ai commencé à préparer la défense mais ARGAGLUUU!!!"
Ce râle avait été poussé par le capitaine suite à la traversé d'une flèche de sa
gorge. Étouffant un juron je me mit à couvert en criant:
_"ALERTE! ALERTE! On nous attaquent!
les minutes qui suivirent furent d'une grande confusion, une volée de flèche fondit sur la muraille et plusieurs hommes tombèrent, une voix cria:
_" Une armée de Darknesis attaquent depuis le fort de l'Altamachincoop! L'armé d'Aqualia débarquent par le fleuves! et la muraille Sud vas."
La voix s'interrompit brusquement et des TNT furent empilé devant la porte, voyant que la situation était critique, l’ordonnas le repli de mes forces vers l'intérieur de la cité, en gagnant une position élevé, je vis un flot de combattant arriver par la muraille Sud et Nord s'enfoncer dans Kingdomia.
Balayant les maigres forces de la ville, une fois au contact, les hommes de Darknesis et d'Aqualia qui n'était manifestement pas allié commencèrent à se battre, j'appercut également des petit groupe d'ennemis qui commençait à s'engouffrer dans les rues voisines en pillant tout sur leurs passage et un de ces groupe venait vers nous.
_"Préparez vous à vous défendre!" hurlai-je à mon groupe lorsque qu'un soldat m'agrippas par l'épaule et me dit:
_"C'est terminé commandant! il faut se replier!"
_"Lâche! comment ose tu..."
je fut interrompus par le clairon qui annonçait à toute les troupes de battre en retraite, ce clairon venait de château et m'obligeas à tourner la tête vers l'ensemble de la ville, en effet, la situation était perdus, beaucoup de bâtiment brulaient, les dernière forces Kingdomiennes s'étaient replié sur le château et les autres se faisait submerger une par une. Comprenant la situation je lui répondit:
_"Vous avez raison, il faut partir"
_"Par la porte Est" me répondit-il "Elle n'est pas encore tombée"
_"Merci, sans vous j’aurai surement pris la mauvaise décision, mais maintenant que j'y pense, vous n’êtes pas d'ici?"
_"Disons que j’étaie au mauvais endroit au mauvais moment"
_"Comment vous appelez vous soldat?"
_"Xhole" me répondit-il "Mais ce n'est pas le moment!"
Suivant son conseil, nous prîmes la fuite vers la porte Est en regroupant autant de survivants que possible. Mais alors que nous étions tout proche de la porte, un groupe de soldat Aqualiens surgit, nous coupant le passage, en me retournant, je vis un autre groupe, de Darknésiens cette fois, nous couper toute possibilité de replis.je vit la mine et je songea qu'il restait peut-être encore un espoir.
_"Dans la mine! Tous dans la mine" criait-je à mon groupe.
L'intégralité du peloton s’engouffra dans les profondeurs, et je vit Xhole et quelques soldats prendre une galerie secondaire. quand Nous arrivâmes en bas, la moitié du groupe s'étaient volatilisé. des bruits de combats nous parvenaient de l'extérieur et j’ordonnai aux soldats restants de murer l'entrée.
_"Tous derrière moi!" leurs dis-je en m’enfonçant dans une galerie. Je garde un souvenirs assez confus de la suite des événement, la mine était truffé de galerie car les sous-sols n'avaient pas été régénérer depuis le départ des administrateurs, je me souviens d'une longue descente, poursuivis par les forces ennemis qui nous traquaient comme des chiens, à force d'embuscade de monstre, de mauvaise direction et d'attaque ennemis, je finit par me retrouver seul. je finis par ne plus pouvoir courir à cause de la faim et de m’être arrêté dans une galerie non-éclairé.
C'est alors que je vis le trou. En effet, un bloc de Bedrock manquait et un vide béant s'ouvrait en dessous, en tant que mineur, j'avais entendus parler du vide, ce vide absolu censé se situer sous la Bedrock mais je ne m'attendais pas à cela! fasciné, je me penchas au dessus du vide pour observé les ténébres, seul les particules volante, caractéristiques des profondeurs s'en échappait, avalant ma salive je me redressas...
Soudain un bruit dans la galerie derrière moi! Je me retouranis un un centiéme se seconde, l'épée hors du fourreaux. La lumiére qui fiffusait ma torche n'allait pas bien loin et le bruit venait de l'obscurité.
La peur au ventre, j'entrepris de marcher à reculons pour ne pas tourner le dos de l'origine du bruit. Puis soudain un autre bruit, bien connus celui la, dans mon dos.
_"Chhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh"
Ce bruit, n'importe quel Steve le reconnaitrait, ce bruit n’annonçait que ta mort ou alors ta maisons en ruine. Mon instinct repris le dessus et je me m'éloignas le plus vite possible du creeper. Pas assez pourtant, l'explosion fut en partie absorbé par mon armure sous le coup mais je fut propulsé en avant par le souffle de l'explosion. Mon torse percutas l’arête du bloc de Stone voisins du trou et ma tête heurtas l’arête de son autre voisins en Bedrock. Je me sentis tomber et perdre connaissance, le vide aspirait ma vie rapidement et je me dis que peu de gens devait mourir ainsi.
 Soudain je sentis un objet dans ma poche, je la fouillas et en sortit une sorte de petite carte qui diffusait une lumière doré avec inscrit en grosse lettres "RESPAWN", la carte s’effritât et je plongeas dans le néant.

                                                   CHAPITRE 3
                                                  DRAGONFIRE

Je ne garde aucun souvenir de cette mort, en même temps, ma conscience avait elle aussi disparu, je n'étais plus rien. Puis ma conscience revint, lentement mais surement, je récupérais mon esprit, malgré le fait que je ne sentais pas mon corps. Cet état pendant lequel ma conscience n'avait pas de corps me paru être une éternité, ou bien une seconde seulement...
Puis une sensation bien connus, le froid, pas le froid que l'on ressent quand le vent nous effleurent, non une froid mortel, celui des défunts que l'on enterre.
Et alors un bruit
_"boum,boum"
Ce bruit me parus alors très familiers, et je sentais le froid commencer à fuir mon corps. Le bruit se répétas, d’abord faiblement, puis avec de plus en plus d'intensité, ce brut je le reconnus, c’était mon cœur qui se remettais à battre, mes organes se réveillèrent, mon sang circulait à nouveaux et je revient à la vie.
_"HAAAAAAAAAAAAAA!" ce fut la première chose que je dis en me réveillant, mes yeux voyait trouble et flous, mes muscle semblait inerte, comme si il n'avait pas servis depuis longtemps. Je tentas de me lever mais je fus saisis d'un soudain vertige qui me plaqua au sol.
_"Tu a mis le temps pour te réveiller." me dis une voix non loin de la
_"Qu'est-ce que? Qui êtes vous? Ou suis je?" balbutiais-je faiblement
_"Tu en en pleine forêt, loin de toute ville et pour mon identité, il vaut mieux que tu ne le sache pas."
_"Mais qu'est ce qui m'est arrivé?"
_"Ça je n'en sais rien"
 L'étrange personnage m'aidas à me lever puis me demandas
_"Raconte moi donc ce qu'il t'est arrivé, nous y verrons sans doute plus clair."
Je luis racontas mes péripéties et finit par hocher la tête en disant
_"Je vois... ce qu'il t'est arrivé est peu banal, pour ta résurrection sache que tu avait une carte de respawn, c'est un phénomène peu courant, cela arrive quand quelqu'un meurent alors que son heure n'as pas encore sonné, mais que le hasard a fait mourir d'une façon ou d'une autre, normalement tu aurais dus réapparaitre dans ta ville natale mais le pouvoir des administrateur disparait peu à peu"
S'ensuivit d'un long silence pendant lequel je n'osait pas ouvrir la bouche.
_" Et maintenant que vas tu faire?" me demandas t-il.
_" Et bien en fait, je pensait rallier la ville la plus proche pour rentrer chez moi"
Il me tendit une carte de la région
_"Le problème c'est que ma carte n'indique que les environs, et aucune ville n'y figure"
Je pris la carte et constatas qu'il avait bien raison.
_"Pas de problème, je ne suis pas enchanteur pour rien"
Je marmonnas la formule et la carte se mit à afficher tout le continent, je vis du coin de l’œil que l’inconnu n'avait pas perdus une miette de la scène.
Je regardas la carte de plus près en estimant les distances
_"La ville la plus proche est Kingdomia, mais elle est cependant assez loin"
_"Pas de problème, la distance ne me dérange pas mais mieux vaut partir tout de suite " me répondis t-il
_"Avant de partir, je voudrais savoir. Qui est tu?"
_"Je te l'ai déjà dit, mieux tu en sauras, mieux tu te porteras"
_"Dis moi ton objectif, ou au moins ton nom."
L'homme me regardas avec un air dubitatif, comme si il pensait que je n'était pas assez important pour le connaitre.
_"Mon nom est Dragonfire, et je doit tuer trois personne."
_"C'est... original." lui répondis-je "Et pourquoi cela?
_"Cela tu n'as pas besoin de le savoir..." me lanças t-il d'un air énigmatique _"Et pourquoi m'aide tu?"
_"Parce que tu peux m'être utile"
Sur ces obscure paroles, il se retournas et s’enfonçât dans la forêt en direction de Kingdomia. je restas quelque seconde planté là, à m’interroger sur cet étrange individus, puis le suivis dans la nuit.

                                              CHAPITRE 4
                                            LA RÉBELLION

La traversé des territoires sauvages ne fut pas une partie de plaisir, nous devions nous cacher la nuit des monstres et nous n'avions pas de lit, bien que les Steves soit réputé pour pouvoir passer plusieurs jours sans dormir, je commençait à être épuisé et n'importe quelle rocher me paraissaient aussi confortable que le plus doux des oreillers. La faim me tenaillait sans cesse. Le seul moment de répit fut quand nous arrivâmes dans un village de PNJ
Les PNJ sont des êtres étranges, toujours prêt à commercer en échange d'émeraude, ils semblent pouvoir parler entre eux mais pas avec les Steves, ils paraissaient souvent stupide aux yeux des Steves malgré le fait qu'ils ont réussit à nouer une alliance ancestrale avec les golems de fer.
je trouvas avec plaisir un coffre remplis d'émeraude dans la forge, surement déposé par les administrateurs, les villages PNJ étant considéré comme des refuges, celui-ci était très grand, disposant d'une forge, de deux églises, d'une bibliothèque,d'une ferme et même d'une muraille
_"Nous devrions rester ici deux jours"me dit Dragonfire "Le temps de faire le plein de provisions et d'équipement, tu te charge de l'équipement je me charge des provisions."
_"Mais et pour le..."commençait-je
Trop tard, Dragonfire avait la détestable habitude de disparaitre pour un oui ou pour un non. La première journée ce passas sans encombre et je retrouvas mon compagnon le soir suivant dans la bibliothèque.
_"J'ai étudié la carte" lui dit-je "Et il y a une route pas loin du village qui mènent à Kingdomia"
_"Parfait nous y seront surement dans..." Il s'interrompit brusquement et ce mit à regarder par la fenêtre.
_"Qu'est ce que..." il me mit la main sur la bouche et me plaqua au sol.
Bien lui en prit car soudain s’éleva un son tout aussi bien connus des Steves. Un gémissement, une seule créature pouvait émettre ce bruit, les zombies.
ce bruit te rappelle généralement que oublié sans armes est son armures chez soi c'est mal et que les jambes sont une merveille de l'évolution
Un groupe de zombie passa devant la maison sans nous voir
_"Pourquoi sont t-il équipé avec des armes et des armures enchantées? Et Comment ont ils fait pour passer la muraille? et pour ne pas se faire repérer par les golems de fer?"lui demandait-je tout bas
_"Tu pose trop de questions." me répondit-il
des cris s’élevèrent ainsi qu'un incendie provenant de la forge, nous sortîmes rapidement de la maisons, les golems de fer tentaient de faire reculer les zombies mais les portes étaient ouverte et un flots de zombies y entraient, dégainant nos épées, nous montèrent sur la muraille et sautèrent hors du village ou quelque zombie nous y attendaient
_"Mais qu'est ce qu'ils font la? et comment savaient ils que..."
_"Je n'aime pas me répéter"
des épées se croisèrent mais les zombies ne sont pas connus pour être de grand escrimeur, quelque parades et tête coupé plus tard la voie était dégagé. La carte à la main, nous nous éloignèrent du village en flamme, il nous fallut la nuit entière pour arriver sur ce qui ressemblait vaguement à une route. Nous la suivirent et grâce aux refuges le long de la route le voyage se passa sans encombre.
_"Apparemment la ville n'as pas l'air d'être occupé."déclara Dragonfire
effectivement, la porte Nord étaient toujours défoncé et la ville semblaient quasiment en ruine.
_"Peut-être qu'il reste des survivants?"
Mon compagnon ne me répondit pas et en tournant la tête je vis qu'il avait disparu. Poussant un soupir d'énervement, je m’enfonças dans les ruines de Kingdomia, la désolation semblaient régner dans chaque rue, je finit par atteindre ce qui restait du château
_"Ne faite plus un geste!" me dit une voix dans mon dos
j'entendis très bien le son de l'arc que l'on bande ainsi que le chichement de la flèche sur la corde de l'arc
_"Je ne suis pas un ennemis!" dis-je à la voix
_"Et pourquoi pas?"
_"Parce que je suis seul, je suis mal équipé et pas du tout discret!"
_"Tu pourrais être un pillard stupide, qui sait?"
_"Si j’étaie vraiment stupide, ça ferais longtemps que je me serais jeté sur toi l'épée dégainé et  je serais déjà mort empalé par une flèche bien placé!"
_"Tu marque un point mais cela ne me dit toujours pas pourquoi tu est ici!"
soudain une autre voix s’éleva
_"Laisse Ely, je le connait!"
_"C'est nouveau ça?"dis-je au nouvelle arrivant
_"Tourne toi, on ne vas plus t’empaler!"
J'obéis et je découvrit que les deux individus étaient en fait des femmes
_"ah!"fit-je"Ça me revient, vous êtes Inazu, la sœur de Littlenut!"
_"Effectivement, et voici ma sœur dons vous avez sans doute entendus parler: Elyume"
Celle-ci me regardait toujours d'un air soupçonneux
_"Ne restons pas ici, il y a de meilleure endroit pour discuter."dit Inazu
Je suivis les sœur dans le château en ruine, nous emprattâmme un passage secret et nous rendîmes dans la salle de réunion
_"On ne peut pas nous retrouver ici, l'entrée est bouché par un éboulement."
_"Bien"dit Elyume"Miantenant raconte moi ce que tu fait ici."
je leurs racontas mon histoire, de mon départ de Darknesis jusqu’à mon arrivé à Kingdomia
_"Mais vous, que faites vous ici?"
_"Nous espérerions trouver des renforts." dit Inazu
_"Des renforts?"
Inazu m'expliqua ensuite que elle et Elyume étaient les chefs de la rébellion, la rébellion était une organisation secrète qui avait pour but de renversé les maires de Darknesis et d'Aqualia, considéré comme des tyrans et installer un maire plus démocratique, ceux ci luttait d'ailleurs contre eux et avait remporté une victoire écrasante à la bataille des deux forts
_"Nous étions déjà bien diminué mais la catastrophe a fait déserté tout ceux qui étaient resté"
_"Vos effectifs s’élèvent donc à combien?"
_"Moi, ma sœur et...Remplex"
_"Remplex? ce nom me dit quelque chose."
_"Il a surement dus passer commande auprès de vous"
_"Je m'en souviens maintenant, un type tout en noir, assez louche mais les clients sont les clients, on raconte qu'il fait avait fait partie de la guilde des assassins mais qu'il avait fait sécession et qu'il c'était autoproclamé premier ninja de fairy earth"
_"C'est ça."
_"Des racontars selon moi"
_"Vous changerez d'avis quand vous le verrez en action"
Un long silence tendu suivis cette phrase
_"Donc vous luttez toujours contre Altakglag et Pawadoxe"
_"Oui"
_"Je me fiche pas mal de qui leurs succéderas, tout ce que je sais c'est qu'ils doivent être arrête avant qu'il ne fassent trop de dégât"
_"Nous pouvons donc compter sur vous?"
_"Tant qu'il s’agira d’arrêter ces deux malades, oui vous pouvez compter sur moi."
_"Bienvenue dans le combats dans ce cas"

CHAPITRE 5
LE VENT TOURNE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dracostor888

avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Clermont-ferrand
Métiers : étudiant

MessageSujet: Re: Histoire de Saared   Mar 11 Juin - 15:22

C'est toujours un gros pavé, mais c'est un peu mieux^^

_________________
The Skype Bugueur
Grand cannibale dans l'âme je mange toutes les viandes de zombies que je trouve.... Huummm ZOMBIIIEESSS!!!!
Craignez la puissance du grand [INSERT NAME] !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Histoire de Saared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fjord Eagle :: Mode Paisible :: Mode Role Play :: RP des joueurs-